La géobiologie étudie l'impact de notre lieu de vie ou de travail sur notre bien-être.

 

 La géobiologie est l’étude des différentes influences invisibles d’un lieu sur le vivant (aussi bien l’humain, que le minéral, le végétal et l’animal) qui peuvent affecter notre santé.

 

Ces influences sont d’origines telluriques (veines d’eau souterraines, failles), électromagnétiques (installation électrique de l’habitat, wifi, antennes relais…) et subtiles (mémoires des sols, des murs, des objets, entités).

 

L’objectif de la géobiologie  est la recherche de l’amélioration du bien-être, le juste équilibre, la qualité des échanges énergétiques et vibratoires entre les êtres vivants et leur environnement au regard de toutes les ondes nocives à l’intérieur et à l’extérieur de l’habitat.


Les problèmes engendrés par les lieux déséquilibrés sont divers :

stress, maux de tête réguliers, vertiges, fatigue chronique, sensation d’un profond mal-être, angoisses, tensions inexplicables dans le couple, dans la famille, dépression nerveuse, irritabilité, agressivité,  manque de concentration, insomnies, baisse du système immunitaire, pathologies cardiovasculaires, raideurs musculaires, dérèglement endocrinien, parfois maladies dégénératives et cancer, des projets qui stagnent, des commerces dont le chiffre d’affaire ne progresse pas.

 

 

Inversement, dès que vous sortez hors de chez vous, vous retrouvez la joie de vivre, force et vitalité.

 

Alors, vous pouvez vous poser la question : et si cela venait de mon lieu de vie ?

 

 

Analyse Géobiologique de l’habitat,

de commerces, entreprises, terrains, bâtiments d'élevage.

 

 

Michèle Giraud 06 60 85 89 05

     michelegiraud5@gmail.com

 

 En Corse du Sud, près d'Ajaccio.

 Siret : 818 605 859 00037

 

 

 

Membre de la Fédération Française de Géobiologie

     http://www.federationfrancaisedegeobiologie.fr

POUR EN SAVOIR + …. :

 

Les hommes, de tout temps ont cherché à ressentir et à connaître les forces de l’environnement et les forces de la vie. Depuis de XIXème siècle, des scientifiques ont montré que de nombreux phénomènes sont de nature énergétique et véhiculés par des vibrations.

 

Dans le passé, avant la divulgation de la science, les hommes développaient une relation sensitive avec les forces vitales, les énergies telluriques provenant de la terre et cosmiques provenant du cosmos. Ainsi se développait un lien avec les forces supérieures et mystérieuses.

 

Tous les édifices païens ou sacrés, ont été érigés sur des lieux à fort taux vibratoire, en harmonie avec la nature et en tenant compte du positionnement du soleil, de la lune, de l’eau, des failles, des réseaux.

 

 De nos jours, cette relation sensitive est peu développée, en partie car la science n’explique pas et ne reconnaît pas ces phénomènes. Une étude biologique nous permet de confirmer la présence d’énergies puissantes exceptionnelles en ces lieux particuliers.

 

En plus des ondes cosmo-telluriques, nous utilisons aujourd'hui dans nos maisons une multitude d’objets qui émettent en permanence chacun un rayonnement électromagnétique, ce rayonnement parasitant l’eau contenue dans l’air qui nous entoure.

 

Notre corps est constitué à environ 70% d’eau, notre cerveau et notre moelle épinière à 95% ; l’eau par nature est particulièrement sensible aux rayonnements électromagnétiques et il existe un phénomène de résonance entre l’eau de l’air et l’eau de notre corps. Par cet effet de résonance et leur action sur l’eau, ces rayonnements atteignent donc au plus profond tous nos organes vitaux, notre santé et notre bien-être aussi bien physique que psychique. Entre l’état de santé parfaite et l’état de maladie, il existe l’état de mal-être.

 

Philippe Vallée, biophysicien écrit dans Science et Vie d’Août 2006 : « les champs électromagnétiques de basses fréquences ont bien un effet sur l’eau, un effet durable, mesurable et reproductible qui pourrait même s’étendre aux êtres vivants … ».

 

L’être humain est un être électromagnétique qui fonctionne selon des processus électriques endogènes déterminant dans le contrôle de nos activités physiologiques de base. Des messages électriques circulent dans nos nerfs et créent des champs électriques et magnétiques. La biologie considère les êtres vivants comme des systèmes « ouverts », c’est-à-dire prenant des informations rythmiques qui régissent notre  milieu interne dans le milieu environnant et qui sont de nature électromagnétique comme la lumière, le champ magnétique terrestre, l’électricité…

 

Nous fonctionnons comme un émetteur/récepteur capable d’entrer en résonance, de recevoir et d’émettre des informations. Nous sommes donc particulièrement réceptifs à ces champs électromagnétiques. Toute modification de cet environnement pourra donc perturber nos fonctions vitales. Cette pollution est d’autant plus pernicieuse qu’elle est invisible.

 

Selon la proximité, l’intensité, la fréquence… selon chaque sensibilité et prédisposition individuelle, à partir d’un seuil plus ou moins élevé, ces champs vont ainsi entrer en interaction avec nos tissus biologiques et interagir sur notre activité cellulaire par des réactions biochimiques très fines.

 

C’est ainsi que de nombreuses publications sur la base d’études épidémiologiques ont démontré que les êtres vivants, y compris les végétaux, sont sensibles aux extrêmement basses fréquences et que ces champs électromagnétiques peuvent jouer un rôle nocif sur notre équilibre, notre bien-être, notre santé.

 

Le docteur Warmke, biologiste à l’université de Sarre écrit « C’est par leurs effets constants que les faisceaux de courant alternatif à basses fréquences agissent sur l'organisme et créent ainsi des troubles" .

 

Pourquoi ces ondes, véritables forces invisibles, peuvent s'avérer perturbantes sur un lieu plutôt qu'un autre ?

 

Je me réfère aux explications données par Bélizal et Morel (physique micro-vibratoire et forces invisibles) : " pour qu'une cellule puisse croître, grandir, mûrir, vieillir et enfin mourir (mourir d'usure et de vieillesse et non de maladie), elle doit obligatoirement et pendant toute la durée de son existence, vibrer dans l'équilibre de deux forces antagonistes et complémentaires :

 - les forces cosmiques... qui viennent du fond de la galaxie et qui constamment doivent bombarder les forces telluriques pour les neutraliser...

 - les forces telluriques... qui fusent du centre de la terre et qui tendent à s'échapper vers la stratosphère...

 

Ainsi, tant que la cellule vivante se trouve dans le champs vibratoire d'équilibre de ces deux forces soit : 

 - 80% d'énergie cosmique,

 - 20% d'énergie tellurique,

elle va être à l'abri de tous les maux qui font échec à la vie et elle sera moins confrontée à des risques accidentels secondaires.

 

L'état de maladie proviendra lui d'un déséquilibre vibratoire engendré par une rupture de ces deux forces compensées.

 

Les solutions mises en place neutralisent ces ondes et phénomènes invisibles pour retrouver un mieux-être et harmonie du lieu rapidement et durablement. La pose d'une pierre levée (photo) est une des solutions.

 

 

 

TARIFS : pour une surface de moins de 200 m² et situé dans un rayon de 40 km autour d'Ajaccio (au-delà me consulter)

 

 - Étude d'un plan ou d'une photo

   à distance et

   réalisation de l'harmonisation : 75 € 

 

 - Étude complète sur place : 190 €

             

- Mise en œuvre  des résultats de l’étude    sur place pour l’harmonisation du lieu : le tarif est fonction du travail à effectuer.


 

 

 

               "Oser Comprendre pour oser Savoir,

                 Oser Savoir pour oser Agir".

                                                 Spinoza

 

 

 

 

 

 

     Membre de la Fédération Française de Géobiologie

            http://www.federationfrancaisedegeobiologie.fr